La momification

La momification est un processsus d’une durée de 70 jours qui permet de conserver le corps. Les techniques d’embaumement atteignent leur perfection au nouvel empire. Hérodote, voyageur grec parti découvrir l’Egypte au Ve siècle avant notre ère, décrit dans son Enquête les procédés employés par les embaumeurs du premier millénaire avant notre ère.



La boîte crânienne du défunt est vidée par le nez. Les embaumeurs y versent de la résine chaude et liquide. Après avoir incisé le flanc gauche du défunt à l’aide d’une lame en obsidienne, ils en extraient les viscères et purifient la cavité abdominale au moyen de « substances aromatiques ». Seul le coeur, siège de l’âme, est replacé après traitement. Le corps, recousu et nettoyé, est couvert de natron pour permettre sa dessication. Il est ensuite emmaillotté de bandelettes de lin fin maintenues à l’aide de bitume. Cette opération est soumise à un rituel précis : les embaumeurs recouvrent d’abord les doigts, puis les membres et enfin la tête. A chaque étape, des formules sont récitées. Des amulettes, destinées à protéger le défunt, peuvent être glissées entre les bandelettes.

Ta-Iset a été excérébrée et éviscérée conformément aux pratiques des embaumeurs. Elle a également reçu un traitement inhabituel, qui a permis de contribuer à sa datation : des tiges de palmiers, ou gerids, ont été insérées le long de la colonne vertébrale pour assurer la cohésion de la tête et du corps. Cette pratique est caractéristique des momifications d’enfants à l’Epoque Ptolémaïque.



Couvercle de vase canope

objets_expo_taiset_cs_7524_2.jpg
Couvercle de vase canope à tête humaine

Bois stuqué

Egypte, Nouvel Empire

H. 13 cm, D. 12 cm

Lire la suite

Faïence égyptienne

objets_expo_taiset_cs_7407_1.jpg
Faïence égyptienne
Lire la suite