La momification

Faïence égyptienne

Faïence égyptienne

Le terme de "faïence" utilisé pour désigner à la fois la technique de création et le matériau qui en résulte est impropre. Le matériau de base utilisé pour la faïence égyptienne n'est en effet pas l'argile mais la silice sous forme de quartz ou de sable de quartz.

 

La silice est agglomérée à l'aide de chaux ou d'un liant végétal (gomme arabique) et d'un fondant alcalin (natron ou potasse) qui permet d'abaisser la température de fusion. Les couleurs bleues et vertes sont obtenues par l'ajout d'oxyde de cuivre en plus ou moins grande quantité. La pâte est ensuite moulée ou modelée. Le décor noir, réalisé avec de l'oxyde de manganèse, est alors appliqué au pinceau.

 

L'ensemble est cuit à une température comprise entre 850 et 900°C. Au cours de la cuisson, les grains de silice fondent partiellement et se cimentent entre eux tandis que les efflorescences alcalines se dissolvent et migrent à la surface, formant la glaçure.


Scarabée orné d'une colonne Ouadj

Scarabée orné d'une colonne Ouadj
Scarabée orné d'une colonne Ouadj

Faïence égyptienne

Egypte, époque ptolémaïque

L. 1,6 cm, l. 0,9 cm

Sur cet exemplaire obtenu par moulage, des décorations d'inspiration végétale ont été réalisées.

Coll. particulière


Godet

Godet

Faïence égyptienne

Egypte, troisième époque intermédiaire

D. 3,5 cm, H. 4,5 cm

Coll. Galerie Cybèle, Paris



Etat civil

archives_rueil_2013_03_08_070.jpg Archives Rueil 2013 03 08 070.jpg
Actes en ligne

Effectuez vos recherches généalogiques en ligne dans les registres paroissiaux et d'état civil (1640-1907).


Recensements

Découverte Découverte
Consulter les registres

Consultez les registres de recensement généraux de la population (1872-1911).